Révolutions solaires : Le maître de l’année, de Junctin de Florence et Denis Labouré

RS maitre de l anneeLa technique des Révolutions solaires (RS) est un sujet de prédilection ces dernières années pour Denis Labouré. Après les Révolutions solaires pour astrologues efficaces ou les récents numéros de sa revue La Recherche Astrologique, Denis Labouré nous propose cet été des textes de Junctin de Florence (XVIe siècle) traduits du latin par Pepita Sanchis Llacer et commentés par lui-même.

junctinComme le rappelle Denis Labouré, Volguine avait déjà publié en 1960 aux Editions des Cahiers astrologiques un Traité des Révolutions solaires dans une traduction de Charles de Camiade. Cette première traduction n’est guère accessible aujourd’hui (il en existe quelques exemplaires d’occasion sur le site Priceminister à plus de 70€) et une nouvelle traduction méritait d’être faite.

C’est chose faite aujourd’hui grâce à Pepita Sanchis Llacer qui a traduit les chapitres du Speculum astrologiae de Junctin de Florence dont le sujet est le maître de l’année. D’autres volumes nous sont promis sur  le diviseur, les profections, les transits et l’analyse des RS par domaines de l’existence.

Pour connaître le maître de l’année il suffit de faire avancer l’Ascendant natal d’un signe par année. La planète qui régit le signe de cet AS projeté est le maître l’année. Dans mon thème, par exemple, mon AS natal est à 11° de la Balance. A mon premier anniversaire, l’AS est projeté à 11° du signe suivant donc celui du Scorpion, régit par Mars. A mon deuxième anniversaire il sera en Sagittaire régit par Jupiter. Pour mon 50e anniversaire, l’AS est à nouveau projeté à 11° du Sagittaire puisque tous les 12 ans il sera dans le même signe zodiacal. Jupiter est donc le maître de l’année de la RS de mes cinquante ans.

Pour chaque planète (Saturne, Jupiter, Mars, Soleil, Vénus, Mercure et Lune) qui sera le maître de l’année, Junctin de Florence propose une analyse de sa position dans les maisons puis de ses aspects planétaires selon que la planète est en bon ou mauvais état terrestre et céleste.

Denis Labouré paraphrase librement chaque chapitre avec plus ou moins d’intérêt. Était-ce vraiment nécessaire de faire cet exercice systématiquement? Dans le cas des analyses du maître de l’année dans les maisons, Denis Labouré synthétise les propos de Junctin sous forme de tableaux, mais dans le cas des aspects planétaires, la paraphrase de Denis est souvent inutile car le texte de Junctin n’est pas si abscons. De simples notes en bas de page auraient pu apporter certaines précisions si nécessaire. Voici un exemple de paraphrase pour l’aspect Mars – Soleil :

Si le Soleil lui fait un aspect de trigone ou de sextile dans les deux thèmes et s’ils sont tous deux en bon état, sa renommée, sa prospérité et ses richesses augmenteront. Il se mariera et il aura des enfants. Cette augmentation de sa renommée lui viendra de gens puissants, et de magnats, de soldats et d’officiers militaires, et il recevra maintes louanges.

Paraphrase:

Si, dans le thème natal, Mars est au trigone ou au sextile du Soleil, et surtout si c’est le cas dans les deux thèmes (natal et de révolution), la renommée, la prospérité et les richesses du natif augmenteront. Il se mariera et il aura des enfants. Cette augmentation de sa renommée lui viendra de personnages solaires (gouvernants, décideurs, personnes influentes) ou martiennes (militaires, etc.).

Le livre est d’un grand format (A4) peu pratique et lourd. Si on ôtait simplement les pages blanches et les pages de titres l’ouvrage ferait moins de 150 pages, paraphrase comprise! J’aurais apprécié un ouvrage plus compact, plus complet avec les traductions à venir, sans paraphrase mais avec une bonne introduction et un appareil critique sous forme de notes.

Révolutions solaires : Le maître de l’année
de Junctin de Florence (traduction de Pepita Sanchis Llacer) et Denis Labouré

Editions Spiritualité Occidentale, 2015, 234 pages, 39 €
ISBN 978-2-919576-38-8